Isolation Fenêtres

L’isolation des fenêtres est un des critères majeurs pour le choix d’une fenêtre. C’est souvent à travers l’isolation des fenêtres que se révèle leur qualité.

Isolation : pour le confort

Réduire les bruits, conserver la chaleur : une bonne isolation est cruciale.

Les menuiseries constituent généralement le point faible de l’isolation d’une maison.

Il suffit d’un peu de jeu dans les ouvertures pour perdre les qualités isolantes d’une menuiserie. Les nuisances sonores extérieures vont alors de paire avec la perte de chaleur.
C’est pourquoi il est essentiel de choisir une fenêtre hautement isolante, mais aussi de veiller à ce que la pose soit de qualité.

Deux critères déterminent le pouvoir isolant d’une fenêtre.

l’isolation thermique : la capacité de la fenêtre à bloquer la diffusion de l’énergie thermique (chaud, froid) entre l’intérieur et l’extérieur.

l’isolation phonique : la capacité de la fenêtre à bloquer les sons et tout type de nuisance sonore

L’isolation thermique : un enjeu économique

Une mauvaise isolation des fenêtres peut entraîner un surcoût en chauffage de 20% ! Se préoccuper de l’isolation de ses menuiseries présente donc un intérêt économique, mais aussiécologique puisqu’elle permet de limiter le gaspillage énergétique.
La pose de fenêtre isolante donne droit à un abattement fiscal. Ce crédit d’impôt en faveur du développement durable est calculé selon un taux correspondant aux performances de la fenêtre posée.

Une menuiserie isolante ?

La taille et l’orientation (nord ou sud) des menuiseries influent considérablement sur l’isolation thermique.

Le matériau de la fenêtre est également une critère de performance. Ainsi l’aluminium, malgré la présence de rupture de pont thermique, sera toujours un matériau sensiblement moins isolant que le bois.
Enfin les jointures se doivent d’être étanches. Des joints de mauvaise qualité ont tendance à se désagréger au fil des années. Ils protègent donc moins bien la fenêtre.

Le vitrage : le partenaire isolation de votre fenêtre

Le vitrage demeure l’élément le plus déterminant dans les performances isolantes d’une fenêtre. En effet il constitue la majeure partie de la surface de la menuiserie.

Les fenêtres en simple vitrage ne sont généralement plus proposées par les professionnels les plus sérieux du secteur de la menuiserie. En effet, leur pouvoir isolant est bien trop faible pour correspondre aux standards de qualité actuels.

Le double vitrage a fini par devenir indispensable pour une fenêtre de qualité. Cependant tous les double vitrage ne se valent pas. De nombreux modèles existent sur le marché. Ils présentent tous des spécificités bien propre, en matière d’isolation thermique et phonique. Les principales distinctions se font sur l’épaisseur des vitres et sur la présence, ou non, de gaz isolant.
Chères et encore peu courantes, les fenêtres à triple vitrage présentent des performances supérieures mais pour un coût actuellement dissuasif. Ces fenêtres sont à réserver pour les conditions climatiques ou sonores extrêmes.

 

 

 

Une menuiserie isolante ?

La taille et l’orientation (nord ou sud) des menuiseries influent considérablement sur l’isolation thermique.

Le matériau de la fenêtre est également une critère de performance. Ainsi l’aluminium, malgré la présence de rupture de pont thermique, sera toujours un matériau sensiblement moins isolant que le bois.
Enfin les jointures se doivent d’être étanches. Des joints de mauvaise qualité ont tendance à se désagréger au fil des années. Ils protègent donc moins bien la fenêtre.

Le vitrage : le partenaire isolation de votre fenêtre

Le vitrage demeure l’élément le plus déterminant dans les performances isolantes d’une fenêtre. En effet il constitue la majeure partie de la surface de la menuiserie.

Les fenêtres en simple vitrage ne sont généralement plus proposées par les professionnels les plus sérieux du secteur de la menuiserie. En effet, leur pouvoir isolant est bien trop faible pour correspondre aux standards de qualité actuels.

Le double vitrage a fini par devenir indispensable pour une fenêtre de qualité. Cependant tous les double vitrage ne se valent pas. De nombreux modèles existent sur le marché. Ils présentent tous des spécificités bien propre, en matière d’isolation thermique et phonique. Les principales distinctions se font sur l’épaisseur des vitres et sur la présence, ou non, de gaz isolant.
Chères et encore peu courantes, les fenêtres à triple vitrage présentent des performances supérieures mais pour un coût actuellement dissuasif. Ces fenêtres sont à réserver pour les conditions climatiques ou sonores extrêmes.