Vitrage anti effraction : dispatché entre + de sécurité et vitrage anti effraction

Besoin de sécurité ? Essayez le vitrage anti effraction

Dans certains cas particuliers, il est demandé à la fenêtre d’être isolante mais aussi protectrice ! Le vitrage anti-effraction est un moyen incontournable pour empêcher l’intrusion de malfaiteurs par la fenêtre.

Le vitrage anti effraction pour quel cas ?

Le vitrage anti effraction est recommandé pour toutes lesouvertures à risques. Il peut s’agir d’une porte fenêtre menant sur l’extérieur, d’une fenêtre facilement accessible ou de toute ouverture sensible.

Pour protéger convenablement une ouverture, le vitrage anti-effraction s’inscrit dans une démarche de sécurité et de protection qui inclut la  fenêtre de sécurité et éventuellement l’alarme de fenêtre.
L’objectif d’un vitrage anti effraction est de résister aux tentatives de briser la vitre pour faciliter l’intrusion. Il ne dispense évidemment pas d’appliquer les règles de sécurité de base. De même il est indispensable de s’équiper d’une fenêtre de qualité avec un dispositif anti effraction pour éviter qu’elle soit facilement forcée par le cambrioleur.

Un vitrage renforcé

Deux technologie peuvent équiper un vitrage anti-effraction :

ñ le verre trempé

ñ le verre feuilleté

Le verre trempé subit un traitement thermique de renforcement. Le verre ainsi traité est plus de 5 fois plus résistant qu’un vitrage classique sur différents types d’agressions (flexion, chocs…).

Une série de feuillages constitue le vitrage anti effraction. C’est un vitrage en verre feuilleté. Plusieurs qualités de vitrage existent. Ils se distinguent par le nombre de feuilles de verre et par l’épaisseur du vitrage. Le vitrage feuilleté peut également inclure un certain nombre de films PVB (butyral de polyvinyl). Ces films sont des retardateurs d’effraction.
Le vitrage feuilleté est certifié par la norme EN 356. Cette norme permet de différencier deux types de sécurité :

Le niveau 1, classé en 5 niveaux (de P1A à P5A), résiste convenablement aux assauts répétés d’un cambrioleur en retardant l’effraction. Le niveau un suffit généralement pour les habitations dont l’exposition au risque est normal.
Le niveau 2 (P6B à P8B, voire plus) est recommandé pour les bâtiments sensibles comme les entreprises. Il résiste aux tentatives d’effraction d’un cambrioleur même équipé lourdement, suffisamment longtemps pour le dissuader.

Sécurité et isolation ?

Le vitrage anti effraction n’est pas incompatible avec une bonne isolation. Plus un verre est épais, plus il freine la transmission de chaleur. Le vitrage de sécurité s’adapte de plus très bien au double vitrage.
En revanche il faudra tout de même débourser un surplus conséquent pour se protéger. Le vitrage de sécurité se révélera environ 4 fois plus cher qu’un même vitrage !
Pensez aussi à contacter l’assurance pour vérifier qu’elle n’oblige pas un certain niveau de sécurité.